Trois (3) raisons pour devenir Volontaire de l’Information Territoriale

Trois (3) raisons pour devenir Volontaire de l’Information Territoriale

Au-delà des simples stages

Il est évident que pour l’apprenant la réussite finale doit consister à une intégration dans les milieux professionnels. La voie la plus connue dans ce sens est celle du stage. Malheureusement, le stage lui-même tend à être galvaudé comme concept et bâclé en tant que pratique. Beaucoup de stages professionnels se résument à des tâches de routine où le candidat se voit confier la machine à photocopier ou celle à café. Au bout du processus se trouvent la frustration et la déception.

Plus de considération pour les jeunes diplômés

Sans renoncer au stage, l’Institut SABDARIFA promeut un modèle d’intégration alternatif consistant à inscrire ses diplômés dans un corps de volontaires de l’information territoriale (VIT). En allant dans les milieux professionnels en tant que volontaires, les étudiants de l’institut ne sollicitent pas leur intégration. C’est eux-mêmes qui sont sollicités.

Valoriser, encore valoriser, toujours valoriser

Ils n’y vont pas pour apprendre, ils y vont pour découvrir le milieu professionnel et proposer leurs savoirs et leurs savoir-faire. Les regards portés sur eux changent alors fondamentalement. En plus d’être un moment d’application sur le terrain, l’engagement dans le corps des VIT constitue aussi une occasion majeure de valorisation des étudiants diplômés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares